Une question ? Contactez Les Planches Diffusion au 06.58.39.95.75

Mémé Casse-bonbons dans « On est tous le vieux d’un autre »

Compagnie Bienvenue à Cajar !

Un voyage initiatique hilarant dans lequel Joséphine découvre à 85 ans que les autres ne sont pas ses ennemis.

Joséphine, octogénaire raciste délicieusement horripilante, gagne un voyage pour ce qu’elle pensait être son destin : voir l’obélisque. Mais son rêve se transforme en cauchemar : elle se retrouve… en Egypte ! Pour la première fois de sa vie, elle se confronte aux autres. Ses préjugés envers les étrangers et les jeunes n’ont d’égal que ceux dont elle est victime elle-même en tant que « vieille ».

Un road-trip drôle et émouvant sur les préjugés, sur la bêtise et sur l’ignorance. Un véritable voyage initiatique au pays des merveilles, qui prouve qu’avec un peu d’ouverture d’esprit, l’Autre est une source de richesse et un ami ! À 85 ans, Joséphine découvre que tout est encore possible !

Un seul en scène criant de réalisme sur nos séniors bien-aimés. Immersion garantie !
Simple d'organisation avec des décors peu volumineux
Un subtil mélange d'humour et d'émotion

Partagez cette fiche spectacle à votre entourage

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

Bande-annonce et photos

Captation disponible !
Dossier de présentation et fiche technique

Partagez cette fiche spectacle à votre entourage

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

L'équipe artisitique

Anne Cangelosi
Anne Cangelosi alias, Mémé Casse-Bonbons
Alexandre Delimoges
Alexandre Delimoges, auteur et metteur en scène

Interviews, making-of et extraits

La presse en parle

 » Une comédienne dotée d’un talent d’interprétation remarquable qui aborde ses thèmes avec justesse. Cette comédienne est une étoile filante théâtrale  » Just Focus, le 17/01/2022 Lire l’article complet

 » C’est le jeu de Anne Cangelosi qui vous subjuguera. Tellement drôle, le public est au comble du rire. Sans aucune hésitation, je vous recommande ce délicieux spectacle.«  MireilleOver60, le 17/01/2022 Lire l’article complet

 » Anne Cangelosi est toujours aussi à l’aise et crédible dans son jeu, mais on retiendra de sa performance un aspect qui ressort davantage dans cet opus  : l’émotion. Une émotion incarnée, vibrante, qui passe par les yeux, la fêlure d’une voix, les blessures invisibles.«  PrestaPlume, le 17/01/2022. Lire l’article complet

 » Bien plus qu’un personnage de fiction, Joséphine est un savant mélange de notre société, avec ses aspects positifs comme négatifs. Et si la vieille dame de 85 ans avait une leçon de vie à apprendre et à donner… une bulle d’oxygène qui nous transporte  » Art District Radio, le 16/01/2022. Accès au podcast

 » La verve d’Anne Cangelosi fait merveille dans ce rôle. Chacun pourra reconnaître des proches, à défaut de lui-même,  dans tel ou tel aspect du personnage, tantôt détestable, tantôt touchant.«  Arts Culture Evasions, le 14/01/2022. Lire l’article complet

 » Si cette mamie était véritablement casse-bonbons, comme le titre la pièce, elle ne retiendrait pas l’attention, pire nous la bouderions  » Sélection Sorties, le 14/01/2022. Lire l’article complet

 » C’est un spectacle qui fait du bien, un véritable voyage initiatique qui m’a fait passer du rire aux larmes. Anne Cangelosi interprète à la perfection Joséphine, cette vieille dame acariâtre mais tellement attachante !!  » Lolo le Blog, le 13/01/2022. Lire l’article complet

 » On passe avec bonheur du rire, aux outrances sarcastiques en une ode à l’humanité et à la bienveillance, après avoir démonté avec finesse la vanité des intolérances… La salle reconnaissante a manifesté sa joie en applaudissant ce texte très touchant et particulièrement d’actualité.  » Sorties à Paris, le 13/01/2022 Lire l’article complet

 » Spectacle d’une durée de 1H20, on ressort avec le sourire aux lèvres et cette envie d’aller vers les autres, même quand ils semblent « méchants »  » Zickma, le 13/01/2022. Lire l’article complet

 » L’humour est corrosif voire explosif. L’interprétation est généreuse. Anne Cangelosi incarne réellement Joséphine, ce personnage atypique mais qui transpire l’universalité. C’est un bonheur de retrouver la comédienne sur scène. Mémé Casse-Bonbons, c’est un peu la grand-mère que l’on aurait tous voulu avoir, celle que l’on aurait pu aimer autant que détester.  » Théâtoile, le 05/01/2022. Lire l’article complet

 » Un personnage haut en couleurs mal embouchée avec un franc-parler vitriolé qui n’est pas sans évoquer des aînées théâtrales comme Les Vamps, La Madeleine de Proust ou la Maria des Bodins. » Froggy’s Delight, le 29/12/2021 Lire l’article complet

« Elle n’a rien perdu de sa superbe silhouette, ni de son caractère de cochonne et son avis sur tous même ce qui ne la regarde pas! Mémé Casse Bonbons devrait être remboursée par la sécu… » Avignon à l’unisson, le 29/07/2021. Lire l’article complet

« Énormément de tendresse, une sensibilité à fleur de peau, une bienveillance dissimulée sous le rire : c’est tout cela notre mémé. » Passion Théâtre, le 12/07/2021. Lire l’article complet

 » Anne Cangelosi réalise une vraie performance, reconnue par tous, tant par la mutation physique que par la véracité du personnage.  » La Provence, le 07/07/2021. Lire l’article complet

 » Anne Cangelosi incarne avec ses tripes et son inclinaison comique, une vieille dame qui nous fait vibrer du rire aux larmes : «Mémé Casse-Bonbons».  » La Dépêche, le 13/12/2018. Lire l’article complet

 » Grimaces, galéjades en cascades font de cette demoiselle de 84 printemps une mamie attachante à laquelle on pardonne à l’avance tous les débordements. Un one woman show à mourir de rire et à consommer sans modération.  » La Provence, le 29/07/2017. Lire l’article complet

« Elle est prenante ta vie, touchante même !! Elle nous fait rire, ou pleurer. Encore incisive dans ton sud natal, tu est une véritable icône, un vrai festival à toi seul !! Et tu t’en donnais à cœur joie pour nous, et tu nous donnes envie de découvrir une autre tranche de vie le lendemain. » La Provence, le 25/07/2016. Lire l’article complet

 

Mémé Casse-Bonbons dans "On est tous le vieux d'un autre"